Séjour au Costa Rica : ce qu'il faut savoir pour bien le préparer

Voyage
Publié le 08/02/2018

De plus en plus de personnes (couple, famille, ou groupe d’amis) font le choix de s’envoler pour le Costa Rica lors de leurs vacances. C’est en effet, une destination très prisée par les amoureux de voyage, mais aussi ceux qui veulent vivre une expérience hors du commun à l’étranger. En tout cas, pour les futurs touristes du Costa Rica, il est nécessaire de savoir qu’il faut effectuer une organisation sérieuse au préalable. Quelques formalités sont notamment exigées avant de partir. Certaines d’entre elles ne sont mises à la connaissance des voyageurs que lorsqu’ils se renseignent plus amplement sur leur projet.

Fournir un revenu suffisant et présenter un billet retour pour votre séjour

Un séjour au Costa Rica est un projet qui serait intéressant de réaliser. Cependant, il n’est pas du tout conseillé de se lancer tête baissée dans cette aventure. La meilleure recommandation que l’on puisse donner est de se rapprocher d’une agence spécialisée dans les voyages au Costa Rica, ou encore mieux, de prendre contact avec l’ambassade la plus proche de sa localité.

Dans la liste des formalités à accomplir, on a la possession d’un revenu suffisant pour pouvoir séjourner sur le territoire costaricain. Une somme d’argent équivalente à 100$ par tranche de 30 jours est effectivement demandée à chaque voyageur au niveau de la douane une fois arrivée sur place. Il faut tout de même souligner qu’en pratique il est demandé bien plus que ça (500$). Ceci n’est pas fondé, mais il est toujours intéressant de s’y préparer.

Fournir ce revenu est une sorte de preuve que le visiteur apporte au gouvernement costaricain pour le rassurer qu’il est capable de subvenir à ses besoins lors de son séjour. Outre cette somme d’argent, la présentation d’un billet de retour, indiquant la date du retour du touriste sur sa terre d’origine, est aussi nécessaire. 

Posséder un certificat contre la fièvre jaune

Bien qu’aucun cas de fièvre jaune n’ait encore été signalé sur le territoire costaricain, les autorités locales prennent toutes les précautions utiles pour ne jamais avoir affaire à cette terrible maladie. Pour y parvenir, un certificat international contre la fièvre jaune est demandé à chaque étranger souhaitant voyager sur le sol du Costa Rica. Ce précieux document est à obtenir auprès d’un centre de vaccination contre la fièvre jaune.

Quelques remarques sur le visa et le passeport pour le Costa Rica

Le visa et le passeport sont des papiers classiques pour tout voyage à l’étranger. Il existe pourtant quelques exceptions qu’il est toujours important de connaître. Tout d’abord, pour une escapade au Costa Rica, le passeport biométrique n’est pas obligatoire. Les autorités de cette destination acceptent en effet tout type de passeport. Toutefois, il ne faudrait pas oublier que certains vols vers ce pays (notamment les vols Europe-Costa Rica) font escale aux États-Unis où le passeport biométrique est exigé. Il est donc plus intéressant d’en avoir un. Pour finir, le visa n’est nécessaire que si la visite est supérieure à 90 jours.