Les crédits personnels sans justification : que faut-il savoir ?

Finance
Publié le 17/04/2018

Plusieurs raisons peuvent nous pousser à vouloir souscrire à une offre de crédit personnel. Nous faisons peut-être face à un imprévu ou encore, nous sommes animés par l'idée de nous offrir un bien dans un délai très bref. Quoi qu'il en soit, le besoin y est et notre décision est déjà prise. Cependant, il convient avant toute chose de nous imprégner de quelques informations afin de nous assurer d'être sur la bonne voie. Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur les crédits personnels sans justification.

Un crédit personnel sans justification : qu'est-ce que c'est ?

Un crédit personnel sans justificatif est un contrat de crédit qui met à disposition d'une personne physique une somme d'argent remboursable en plusieurs versements périodiques sur une durée pouvant aller jusqu'à 7 ans avec un taux d'intérêt fixe et bien connu dès le départ. L'obtention d'un tel crédit ne nécessite aucune justification de la part de celui qui s'y souscrit et ce dernier est donc libre de le destiner à tout projet de son choix. Le crédit personnel sans justification présente plusieurs avantages que nous vous présentons ici.

Les avantages du crédit personnel sans justification

Le premier avantage de ce type de crédit est la non-justification qui offre une large souplesse dans son utilisation à celui qui y souscrit . On note également les formalités d'obtention qui sont beaucoup moins lourdes que pour les autres types de prêts. C'est d'ailleurs ce qui lui offre une place de choix quand on recherche un crédit urgent. De plus, il ne nécessite pas d'apport personnel et le taux d'intérêt est connu dès les premiers instants. Cependant, le crédit personnel sans justification ne présente pas que des aspects positifs. Il possède également quelques points faibles.

Les limites du crédit personnel sans justification

Le crédit personnel sans justification n'étant pas lié au projet auquel son bénéficiaire le destine, la structure prêteuse n'assure donc pas de protection vis-à-vis de ce projet. En cas de problème, aucun arrêt de remboursement ne peut donc être envisagé.
De plus, cela doit rester un réflexe de porter une attention particulière sur les conditions tarifaires. En effet, aux taux d'intérêt peuvent également s'ajouter des frais supplémentaires tels que les frais d'inscription, les frais de dossier ou même des primes d'assurance si la structure prêteuse l'impose.

Les taux des crédits personnels étant fixés librement par les structures prêteuses elles-mêmes, il s'avère donc important de procéder à quelques comparaisons avant de retenir une offre définitive.