Comment faire un audit de bâtiment ?

Immobilier
Publié le 23/11/2019

Il est très important pour un bâtiment, d’être parfaitement isolé et sain. Cela y va de la santé et du confort, de ceux qui y habitent. L’audit d’un bâtiment permet de déterminer clairement, les points faibles du bâtiment, ainsi que les systèmes qui y sont défaillants, afin d’identifier les types de travaux à réaliser, pour assurer la sécurité et le confort des usagers du bâtiment. Il permet également d’assurer l’efficacité énergétique du bâtiment.

Alors, quelles étapes peut-on suivre, pour faire l’audit d’un bâtiment ?

La détermination du type d’audit souhaité

La première étape est celle du choix du type d’audit, que vous voulez pour votre bâtiment. Vous l’aurez compris, il existe plusieurs sortes d’audits. Ils se déclinent en quatre types :

  • L’audit des installations techniques tout fluide, qui prend en compte la climatisation, la plomberie, l’électricité et le réseau.
  • L’audit des systèmes de production, composé de la chaufferie, de la production de froid et de la production de vapeur.
  • L’audit du clos couvert, qui se concentre sur la façade, la toiture et la menuiserie
  • L’audit du second œuvre et équipements spécifiques, qui tient compte des cloisons, faux-plafonds, ouvrants, ascenseurs et groupes électrogènes.

La collecte des informations

Afin de vous faire une idée globale du bâtiment que vous comptez auditer, vous devez d’abord collecter les informations générales, auprès de l’architecte ou du maître d’œuvre qui a construit le bâtiment. Bâtiment en R+1 ou en R+2, vétusté, rénovations faites auparavant sur le bâtiment, système de chauffage et d’électrification, etc. C’est ici qu’il faut noter tout ça.

Ensuite, vous devez vous rapprocher des usagers du bâtiment, et prendre connaissance des problèmes qu’ils rencontrent régulièrement dans le bâtiment. Cela peut se faire sous forme d’un questionnaire, auquel répondra une partie des usagers ou sous forme d’un sondage auprès d’eux.

Enfin, inspectez le bâtiment, afin de vous faire votre propre idée des informations déjà collectées, et aussi pour collecter des informations plus techniques, qui vous aideront dans le choix des solutions à apporter au bâtiment.

Si vous cherchez à améliorer l’efficacité énergétique par exemple, vous pouvez vous munir de capteur thermique, pour vérifier l’isolation du bâtiment. Vous pouvez également collecter les factures d’électricité payées ces dernières années dans tout le bâtiment, ou mesurer sur une certaine période, les niveaux de tension et la puissance consommée dans tout le bâtiment.

La synthèse des informations recueillies

Cette étape permet de faire une analyse complète du bâtiment, en tenant compte des critères, qui rentrent dans les objectifs à atteindre par votre audit du bâtiment.

Vous devrez d’abord faire une description des qualités du bâtiment, que vous auditez.

Ensuite, vous ferez une analyse globale et spécifique, de toutes les consommations qui seront utiles à votre étude. Qu’il s’agisse de la consommation d’énergie, d’eau ou de gaz, vous devez prendre tout en compte, tout en analysant les performances individuelles de chaque pièce ou élément constitutif du bâtiment.

Enfin, vous établirez un modèle théorique, qui sera une sorte de récapitulatif, de tout ce que vous avez fait jusqu’ici.

Cette étape est aussi le lieu d’analyser les contrats d’abonnements et d’exploitation, afin de voir s’ils sont en adéquation avec l’état du bâtiment.

La réalisation du rapport d’audit

Il s’agit de la dernière étape de l’audit de bâtiment. Ici, vous listerez toutes les insuffisances, que vous avez notées par rapport au bâtiment, et donnerez les solutions ou approches de solutions, que vous préconisez afin de remédier à tout cela.

Pour chacune des préconisations, vous devez faire une description technique, définir le gain énergétique, financier, environnemental ou sanitaire, définir le coût de mise en œuvre, ainsi que le temps de retour sur investissement.

Les préconisations et les informations, qui vont avec, sont présentées sous forme d’un tableau, afin de donner plus de clarté à votre rapport final, qui peut maintenant être présenté à qui de droit.